n 

 Témoignages rares Les guerres cachées contre Daech Arte 2016 11 08 20 50
 

"Un documentaire passionnant qui met parfaitement en perspective les enjeux géopolitiques et religieux de la lutte contre Daech dans tout le Moyen-Orient. Un décryptage extrêmement utile pour comprendre les failles de la coalition, le double-jeu de certaines puissances comme la Turquie ou l'Arabie-Saoudite, et la question délicate mais cruciale de l'après Daech."

 

 

 

 

Les Guerres Cachées contre Daech (2016) - vidéo Dailymotion Les guerres cachées contre Daech Par Enkolo dans Accueil le 

 

Irak/Législatives: l'EI menace d'attaquer les bureaux de vote

Le groupe Etat Islamique (EI) a menacé d'attaquer les bureaux de vote et de s'en prendre aux électeurs lors du scrutin législatif du 12 mai, dans un message audio de son porte-parole publié sur Telegram. Dans ce message, Aboulhassan al-Mouhajer s'adresse aux musulmans sunnites irakiens pour les dissuader de participer aux élections, les premières depuis la proclamation en décembre par Bagdad de la victoire sur l'EI.

» LIRE AUSSI - Irak : après le départ de Daech, Mossoul répond aux lettres de soutien du monde entier

"Ô sunnites (...) nous savons que le gouvernement de Rafida ("mécréants", terme péjoratif par lequel les salafistes désignent les chiites) est sur le point d'appeler à des élections. Notre jugement s'appliquera à ceux qui y appellent et y participent", affirme le porte-parole de l'EI. "Les bureaux de votes et ceux qui s'y trouvent seront la cible de nos combattants. Alors éloignez vous d'eux et ne marchez pas à proximité", ajoute-t-il.

Les organisations extrémistes sunnites ont toujours adopté un ton haineux envers les chiites, majoritaires en Irak, et se sont opposés aux élections depuis la chute de Saddam Hussein en 2003, multipliant les attentats lors des scrutins.

Au nom du père, du fils et du djihad - YouTube

Le Dessous des cartes Syrie les origines de la crise 1/2

 
 n Autre point d'échauffement de l'après Daesch : la frontière entre la Syrie et l’Israël

Au cours du week-end, la violence transfrontalière entre Israel et la Syria a déclenché un échange de menaces entre les deux pays.

Samedi, les voisins ont blâmé Israël quand il a attaqué des canons d'artillerie syriens, affirmant qu'il répondait à ce qui aurait pu être un tir de roquette errant qui a atterri dans les Hauteurs du Golan syrien ( Golan Heights ) occupées par Israël.

Cependant, ni la violence transfrontalière ni les menaces ne sont nouvelles. Il y a eu presque tous les attentats à la sauvette sous la forme de tirs de roquettes, d'assassinats et de raids aériens qui se sont intensifiés depuis le début de la guerre en Syrie en 2011.

A lire Why does Israel keep attacking Syria? by , 02/09/2017 -Les guerres cachées contre Daech

La violence de la guerre en Syrie, qui a débuté en 2011, a débordé la frontière entre les deux pays.

Les attaques d'Israël contre l'armée syrienne se produisent sporadiquement et sont supposées se produire lorsque des tirs isolés - que ce soit par l'armée syrienne ou des rebelles - tombent sur les hauteurs du Golan occupées par Israël, lorsque des convois d'armes passent près de la frontière ou lorsque des combattants iraniens lancer des tirs de roquettes.

 

L'armée isréalienne a utilisé 28 avions et a tiré 70 missiles contre des positions iraniennes en Syrie, a annoncé l'Armée russe, qui contrôle l'espace aérien syrien depuis son intervention dans le pays en septembre 2015. Ces frappes auraient fait 28 morts, selon l'Organisation syrienne des droits de l'homme (OSDH). 

"L'escalade des dernières heures nous montre qu'il en va vraisemblablement de la guerre ou de la paix" au Proche-Orient. L'escalade militaire est sans équivalent dans l'histoire pourtant ancienne des tensions entre Israël et l'Iran. Selon des sources militaires citées par la presse israélienne, il s'agit du plus important raid contre le territoire syrien depuis l'accord de désengagement signé par les deux pays après la guerre d'octobre 1973.

» LIRE AUSSI - Escalade militaire sans précédent entre Israël et l'Iran en Syrie

Après des tirs de missiles dimanche soir puis entre mercredi et jeudi observés dans la région de Hama, les soupçons se sont une nouvelle fois orientés vers Israël, qui martèle sa détermination à tout faire pour empêcher une implantation militaire durable de la République islamique à sa frontière nord.

«Plusieurs options s'offraient à nos adversaires, détaille Amos Yadlin. Ils peuvent frapper Israël au moyen d'un missile balistique tiré depuis l'Iran, la Syrie ou le Liban, préférer une attaque directe à nos frontières ou opter pour une action contre des intérêts israéliens à l'étranger.»

Ce intervention israélienne - la plus forte depuis le début du conflit en 2011 - a eu lieu après qu'une vingtaine de roquettes ont été tirées, dans la nuit de mercredi à jeudi, depuis le sud du territoire syrien, sans faire de victimes, en direction de base militaires israéliennes sur le plateau du Golan. L'Etat hébreu a attribué ces tirs à la force iranienne Qods,cette unité d'élite des gardiens de la révolution, qui soutiennent l'armée de Bachar al-Assad en Syrie.

LIRE AUSSI - Escalade militaire sans précédent entre Israël et l'Iran en Syrie

Depuis le début de la guerre en Syrie en 2011, Israël a effectué plusieurs frappes contre le régime de Bachar al-Assad ou ses alliés, le Hezbollah libanais et l'Iran. Israël et la Syrie sont officiellement en état de guerre. Les relations sont d'autant plus tendues que trois ennemis d'Israël opèrent sur le théâtre syrien: le régime lui-même, et ses grands alliés, l'Iran et le Hezbollah libanais pro-iranien. Le 9 avril, le pouvoir de Damas et son allié iranien avaient pointé du doigt la responsabilité d'Israël dans un raid meurtrier qui avait visé une base militaire dans la province de Homs (centre).

LIRE AUSSI : 

» Israël accusé d'avoir frappé une base militaire en Syrie

» Syrie, Iran, Turquie, Israël... Pourquoi la tension va (encore) monter au Moyen-Orient

Accueil /Les guerres cachées contre Daech  Enkolo

Tags :  les guerres cachées contre daech , proche-orientcoalitionterrorismedaechconflit armé,documentairegéopolitiquejeux de pouvoirsmiddle eastrussiaturkeysyria's civil war,terrorismesbachar al-assadorganisation etat islamiqueei’al-qaidafatah al-cham,l’etat islamiquesyrie - liban : le hezbollahmachine de guerrehomschronique d’une révolte'armée syrienne libre (asl)united stateswar & conflictisisles derniers hommes d'alep