n

La troisième guerre mondiale, c'est pour bientôt ? Qui a aidé la Corée du Nord à devenir une puissance nucléaire ? "La folie atomique de Kim Jong-un" décryptée ce soir dans Thema et déjà en ligne par ici ➡️http://so.arte/2nExlmL

33 K vues

La Corée du Sud a annoncé aujourd'hui qu'elle essaierait d'organiser des réunions supplémentaires pour les familles séparées par la guerre de Corée et à faire baisser la tension avec la Corée du Nord comme premières mesures préparatoires à un éventuel sommet entre les deux Corées.

Cette annonce, publiée dans un communiqué du ministère sud-coréen de la Réunification, intervient à l'issue d'une visite de trois jours d'une délégation de la Corée du Nord aux Jeux olympiques de Pyeongchang

» LIRE AUSSI : Quelles sont les conséquences stratégiques de la bombe coréenne? 

"S'il y a certains progrès pour établir les conditions de la dénucléarisation, un vrai progrès dans les relations inter-coréennes deviendra possible", ajoute le communiqué sans autre précision. Dans un entretien accordé au Washington Post hier à bord de l'avion le ramenant aux États-Unis, le vice-président américain Mike Pence indique que les États-Unis et la Corée du Sud se sont mis d'accord sur les termes de leur engagement diplomatique envers la Corée du Nord, avec, à terme, des discussions en direct avec Washington sans condition préalable.

Une "pression maximale" continuera parallèlement à être mise sur le régime communiste nord-coréen, souligne Mike Pence. "L'idée est que la pression ne sera pas levée jusqu'à ce que (la Corée du Nord) fasse quelque chose que l'alliance estime être une étape significative vers la dénucléarisation", a déclaré Mike Pence au journaliste du Washington Post. "Aussi, la campagne de pression maximale va se poursuivre et s'intensifier. Mais si vous voulez parler, on parlera."

Que sait-on réellement du programme nucléaire nord-coréen ? Représente-t-il un véritable risque pour l’ordre mondial ? Grâce à des témoignages d’experts et d’agents du renseignement, ce documentaire lève le voile sur ce programme nucléaire et montre que de nombreux pays ont joué un rôle actif dans son développement.

Si la Corée du Nord appartient depuis 2002 à l’"axe du mal" conceptualisé par George W. Bush, le risque d’assister au déclenchement d’une guerre nucléaire s’est accru avec l’arrivée au pouvoir de Kim Jong-un. Mais de quelles armes dispose réellement Pyongyang ? Grâce à des témoignages d’experts et d’agents du renseignement, ce documentaire lève le voile sur le programme nucléaire nord-coréen et montre que de nombreux pays ont joué un rôle actif dans son développement. Pour enrichir son uranium, la Corée du Nord a par exemple acheté du matériel à Abdul Qadeer Khan, le père de la bombe atomique pakistanaise. Elle a également bénéficié de transferts de technologies, notamment de la part de l’Iran. Une passionnante analyse d’un sujet brûlant d’actualité.


La troisième guerre mondiale, c'est pour bientôt ? Qui a aidé la Corée du Nord à devenir une puissance nucléaire ? "La folie atomique de Kim Jong-un" décryptée ce soir dans Thema et déjà en ligne par ici
The third world war is coming soon? Who helped North Korea to become a nuclear power? "The atomic madness of Kim Jong-un" decrypted tonight in Thema and already online here

What do we really know about the North Korean nuclear program? Does it represent a real risk for the world order? Through testimonials from experts and intelligence agents, this documentary unveils this nuclear program and shows that many countries have played an active role in its development.

Although North Korea has been in the "axis of evil" since 2002, conceptualized by George W. Bush, the risk of witnessing the outbreak of a nuclear war has increased with Kim Jong-un's coming to power. . But what weapons does Pyongyang actually have? Through testimonials from experts and intelligence agents, this documentary uncovers North Korea's nuclear program and shows that many countries have played an active role in its development. To enrich its uranium, for example, North Korea bought equipment from Abdul Qadeer Khan, the father of the Pakistani atomic bomb. It has also benefited from technology transfers, particularly from Iran. An exciting analysis of a hot topic.

The madness of Kim Jong Il (part two)

Saddam has gone, Iran has blinked, and now only North Korea retains its status as number-one enemy in the axis of evil. But little is known of this great dictatorship apart from the fact that Kim Jong Il has presided over the systematic starvation of millions of his people. And that he now has the bomb... A special report by Philip Gourevitch

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -  -- -  - 

¿Qué sabemos realmente sobre el programa nuclear de Corea del Norte? ¿Representa un riesgo real para el orden mundial? A través de testimonios de expertos y agentes de inteligencia, este documental revela este programa nuclear y muestra que muchos países han desempeñado un papel activo en su desarrollo.

Aunque Corea del Norte ha estado en el "eje del mal" desde 2002, conceptualizado por George W. Bush, el riesgo de presenciar el estallido de una guerra nuclear ha aumentado con la llegada al poder de Kim Jong-un. . Pero, ¿qué armas tiene realmente Pyongyang? A través de testimonios de expertos y agentes de inteligencia, este documental descubre el programa nuclear de Corea del Norte y muestra que muchos países han desempeñado un papel activo en su desarrollo. Para enriquecer su uranio, por ejemplo, Corea del Norte compró equipo a Abdul Qadeer Khan, el padre de la bomba atómica paquistaní. También se ha beneficiado de las transferencias de tecnología, particularmente de Irán. Un emocionante análisis de un tema candente.