04 mars 2018

" 2 degrés avant la fin du monde " - #DATAGUEULE

 

Le scénario de l’effondrement l’emporterait ! Le pire scénario, celui de l’effondrement, se jouerait actuellement devant nous. Rencontre avec un scientifique, Dennis Meadows, à la veille de la conférence de Rio + 20. http://www.liberation.fr/terre/2012/06/15/le-scenario-de-l-effondrement-l-emporte_826664
L’image contient peut-être : plein air

Sundance Film Festival shines spotlight on climate change

The Sundance Film Festival traditionally focuses on 


"Le changement climatique, l'impuissance de l'ONU, les noeuds dans notre cerveau pour changer de modèle et rendre notre Terre plus vivable...Tout ça en data, interview, graphisme et reportage, ça valait bien 90 minutes de #Datagueule spécial"


" 2 degrés avant la fin du monde " - #DATAGUEULE

 

Il fait plus chaud au pôle Nord qu’à Londres : les scientifiques s’inquiètent

Publié le 28/02/2018 - 17:15
Un fjord de la cote est du Groenland, en avril 2017.  PHOT Philippe ROY / Aurimages / AFP

Avec des températures de 30°C au-dessus des normales, le Pôle Nord enregistre des records. Pour les experts, il s’agit d’un événement sans précédent, qui nécessite de revoir les modèles de changement climatique.

Le pôle Nord restera plongé dans l’obscurité jusqu’en mars, mais dès février, une masse d’air chaud a fait grimper les températures en Sibérie jusqu’à 35 °C au-dessus des moyennes historiques. Au Groenland, la température a été supérieure à 0 °C pendant 61 heures depuis le début de l’année 2018 – soit plus du triple que d’habitude à cette date.

“C’est une anomalie parmi les anomalies. Ces chiffres sortent largement des amplitudes saisonnières, assez pour être inquiétants. Il faut s’attendre à d’autres surprises si nous continuons à titiller le monstre enragé qu’est notre climat, explique Michael Mann, directeur du Earth System Science Center [ESSC, Centre scientifique sur le

 

 

Terre

 

Depuis 20 ans, les émissions de CO2 ont augmenté de 36 % et atteignent 30 milliards de tonnes par an, la banquise arctique a diminué de 35 %, les forêts mondiales ont perdu près de 300 millions d’hectares, soit près de 13 millions par an.

Le rapport Planète vivante du WWF indique que nous utilisons 50 % de plus de ressources que la Terre ne peut en produire.

 

 

 Le World Economic Forum a publié son rapport annuel sur l’évaluation des risques globaux pour 2018. Les conditions météorologiques extrêmes, la perte de biodiversité et l’effondrement des écosystèmes, les catastrophes naturelles, les désastres environnementaux causés par l’homme et l’échec de l’atténuation et l’adaptation au changement climatique, apparaissent tous comme supérieurs à la moyenne. Nous poussons les systèmes à leurs limites, allant des taux préoccupants d’extinction croissante de la biodiversité, à la possibilité de nouvelles guerres. Les risques environnementaux n’ont cessé de gagner en importance depuis le premier rapport du WEF, et cette tendance se poursuit : http://www.environnement-magazine.fr/.../les-risques...Gérer

Winter warmth record for Denmark

On Wednesday, Denmark recorded its warmest ever January day. It may not seem an especially high temperature at 12.7 degrees Celsius in the town of Soenderborg, but it hasn’t been seen before anywhere in Denmark since records began, (along with the meteorological service), in 1874.London, England recorded 14C, 6 above average. Amsterdam, Netherlands at 13.8C was just 0.2C short of a new record for January. Hamburg in northern Germany recorded a similar figure, which is 10C above average.Warm air carries more water vapour and therefore produces more rain. This wave of mild, moist Atlantic weather is not the first to hit Europe this winter. A series of similar storm systems have left much of France waterlogged.As the River Seine overflows into Paris, the temperature there too is 6C above average.

Changements climatiques, une menace pour la paix

Au moins dix personnes ont été tuées dans des violences entre éleveurs et agriculteurs dans le centre du Nigeria, faisant suite à une vague d'affrontements sanglants pour l'accès à la terre depuis début janvier, a-t-on appris jeudi auprès de l'armée et de responsables politiques.

Dans l'Etat du Plateau (centre-ouest), au moins huit personnes ont perdu la vie au cours de nouvelles violences entre éleveurs musulmans et agriculteurs chrétiens, selon le commandant Adam Umar, porte-parole de l'armée dans la région.

Le gouverneur a affirmé que 80.000 personnes ont fui leurs foyers dans l'Etat de Benue après des affrontements qui ont fait 80 morts début janvier.

Les Etats du Plateau et de Benue se situe dans la ceinture centrale du Nigeria, qui sépare un nord à prédominance musulmane et un sud largement chrétien. La région a longtemps été un foyer de tensions ethniques et religieuses entre les communautés agricoles chrétiennes sédentaires et les éleveurs qui transhument avec leurs troupeaux.

Le conflit séculaire pour l'appropriation des terres est renforcé par une lutte de plus en plus âpre pour les ressources, provoquée par la sécheresse et la désertification dans le nord du Nigeria et plus largement au Sahel, qui oblige les éleveurs à migrer vers le Sud.

Selon un rapport de septembre 2017 de l'International Crisis Group, plus de 2.500 personnes ont ainsi été tuées en 2016.

 

 

Changements climatiques, une menace pour la paix doc complet 

LIRE AUSSI :

» 40.000 Camerounais réfugiés au Nigeria

Plus de la moitié des vertébrés ont disparu… LEMONDE.FR

 12/10/2018 2°C avant la fin du monde

25 novembre 2017 Journey to the Arctic

Commentaires sur " 2 degrés avant la fin du monde " - #DATAGUEULE

Nouveau commentaire