L’image contient peut-être : une personne ou plus et texte
 
un fichier dans le groupe : Livres de tonton Bakou.

L'ESPRIT DE LA REVOLTE
de Kropotkine ( 11pages)

PDF
 

De Marius Hepha

"Cette Europe de l’ouest riche et obèse qui a colonisé en continu et pillé les ressources des autres populations représente au bas mot 400 millions d’habitants.
100 000 réfugiés pour 400 000 000 de citoyens, cela représente un grand remplacement estival de 0.025% de la population européenne.
Si on écoute les plus alarmistes, la vague atteint les 0.1%, soit la croissance de la France : c’est dire à quel point elle est dérisoire."
"En France, la soupe est grasse et on tente de faire oublier que les conflits qui amènent les migrants ont pour origine le pillage qui permet à ces braves Français qui ne veulent pas payer pour les autres de manger du chocolat pas cher, d’avoir des téléphones portables dernier cri tout en faisant tourner le CAC40."

EN IMAGE - Migrants: "accueil de merde" sur un ministère

Des bénévoles engagés dans l'aide aux migrants ont mené une brève opération samedi matin en taguant un large slogan "accueil de merde" sur la façade du ministère de la Cohésion des territoires, a constaté l'AFP.

La CIMADE dénonce la course effrénée du préfet du Morbihan pour toujours plus d'expulsions en toute illégalité. Pas plus tard qu'aujourd'hui, pendant que les enseignants des lycées Dupuy de Lôme Lorient et Jean Guéhenno Vannes étaient reçus pour demander la régularisation de Misena et Mirsen, que 300 personnes manifestaient devant la sous préfecture de Lorient contre les expulsions, le préfet faisait arrêter 2 jeunes géorgiens, dont un élève de terminale du lycée Jean Guéhenno, en vue d'expulsion.Il a fallu que le Juge des Libertés et de la Détention soit saisi pour qu'ils soient finalement libérés!! Monsieur le Préfet va t il persister dans son acharnement contre les exilés?

Arrivés peu après 10h30 devant le ministère chargé notamment du logement, une vingtaine de personnes se sont rapidement alignées devant la façade de cet ancien hôtel particulier situé à une centaine de mètres de Matignon.

» LIRE AUSSI - Ceux qui disent «halte» aux migrants

Les mains recouvertes de gants en latex, chacun a dessiné une lettre en capitale sur le mur de pierre, à l'aide d'une matière marron extraite de sacs en plastique ou de boîtes de mousse au chocolat.

Les manifestants, des riverains des quartiers Jaurès ou la Chapelle (dans le nord de Paris) engagés dans l'aide aux migrants via des distributions de repas notamment, se sont ensuite rapidement dispersés.

» LIRE AUSSI - Ces Français qui accueillent des migrants chez eux

Dans un communiqué, ils ont dénoncé "la politique de tri et d'expulsion" que le gouvernement "dissimule derrière un affichage de solidarité".

"A Paris comme à Calais, à la Roya, à Briançon et ailleurs, les personnes exilées à la rue sont maltraitées et harcelées", ajoute le communiqué, en estimant que "les empêcher de manger, de dormir, de se laver et d'avoir accès à des toilettes fait tout simplement partie de la politique du gouvernement pour 'réguler les flux migratoires'".

Refugees in Greece are taking increasingly desperate measures to enter other parts of Europe. Many land borders were closed when the EU and Turkey made a deal over migration last year, and efforts to circumvent the restrictions have made the refugees' journeys much more perilous.

Al Jazeera's Jonah Hull has this exclusive report from the Port of Patras in Greece, on the dangerous reality of human smuggling.

 

Migrants Stranded on Kos: Europe or Die

 

People Smuggling in Sicily: Europe or Die

Le réchauffement climatique va accentuer la pression migratoire aux portes de l’Europe 

Si les émissions mondiales de gaz à effet de serre continuent de progresser à leur rythme actuel, les Vingt-Huit pourraient être confrontés à un flux massif de réfugiés.

A partir des informations collectées dans cent trois pays de départ, les chercheurs ont évalué l’impact de la température moyenne enregistrée dans les zones agricoles sur le phénomène migratoire. « Lorsqu’elle dévie de l’optimum de 20 °C pour tendre vers des [moyennes] plus basses ou plus élevées, les demandes d’asile s’accentuent », constate Anouch Missirian, précisant que « ces effets sont plus visibles en cas d’élévation de la température. »

« Etablir un lien entre variable de température et flux migratoire n’est pas une approche nouvelle, juge François Gemenne, expert en géopolitique de l’environnementmais l’effort de quantification et de projection proposé par cette étude est, en revanche, assez inédit. »

Deux scénarios possibles

Si les émissions mondiales de gaz à effet de serre continuent de progresser à leur rythme actuel et soumettent la Terre à une augmentation de température de l’ordre de 4,5 °C à 5 °C, les dossiers de demandes d’asile pourraient bondir de 188 % d’ici à 2100, soit 660 000 dossiers de plus que sur la période 2000-2014.

Si, en revanche, grâce aux efforts combinés des Etats et des acteurs non étatiques (collectivités locales, entreprises, société civile), l’espèce humaine parvient à stabiliser ces émissions et à contenir la surchauffe planétaire autour d’un seuil d’environ 2° C, les demandes d’asile ne devraient progresser que de 28 %.

« Ceux que l’on qualifie de “migrants économiques” sont aussi des migrants environnementaux ou climatiques »

« Dans le premier cas, on se retrouverait en plein scénario catastrophe, avec des hausses de température extrêmes et une explosion démographique qui nous entraînerait dans un monde inconnu, avance Anouch Missirian. En tout état de cause, cette interaction entre climat et migration est un sujet sensible, qui doit interpeller le monde politique, au-delà de la communauté des chercheurs. »Il poursuit : « La moitié de la population africaine, par exemple, tire l’essentiel de ses revenus de l’agriculture de subsistance. Elle est très vulnérable au dérèglement du climat. Autrement dit, ceux que l’on qualifie de “migrants économiques” sont aussi des migrants environnementaux ou climatiques. »

 18/06/2015 Seulement un mauvais rêve ?

L’hypothèse de 188 %, la plus significative, ne devrait pas voir le jour si l’UE, comme elle s’y est engagée, renforce la coopération et le soutien aux pays tiers et si des stratégies d’adaptation sont mises en œuvre dans les régions les plus sensibles au réchauffement climatique. « Un tel chiffre peut avoir un effet à double tranchant, prévient M. Gemenne. Il peut pousser à l’action ou, au contraire, effrayer les gouvernements et les conduire à un renforcement de leurs frontières. »

 INFOGRAPHIE - Alors que le gouvernement hongrois a annoncé la fermeture de sa frontière avec la Serbie et le début de la construction d'une barrière anti-immigration, Le Figaro liste les principaux murs du monde.