17 décembre 2017

Les inégalités explosent, Merci trump...

n

 Coluche, notre regretté comique national, disait « Il paraît que la crise rend les riches plus riches et les pauvres plus pauvres. Je ne vois pas en quoi c’est une crise. Depuis que je suis petit, c’est comme ça.  ». Comme il avait raison.

 

A hundred economists from all countries, gathered in the World Wealth and Income Database (WID.world) has just published a report on global social inequalities. It makes it possible to study the trajectory of all categories of income and wealth, and particularly those of the richest. The richest 1% of the world has recovered 27% of the growth in the world since the early 1980s.

Une centaine d’économistes de tous pays, réunis au sein de la World Wealth and Income Database (WID.world) vient de publier un rapport sur les inégalités sociales mondiales. Il permet d’étudier la trajectoire de toutes les catégories de revenus et de patrimoine, et notamment celles des plus riches. Les 1% les plus riches du monde ont récupéré 27% de la croissance dans le monde, depuis le début des années 1980.

 

La crise. Quelle crise ?

 A lire « Le grand bond en arrière » , De la servitude moderne

Ils ont profité deux fois plus de cette croissance que la moitié l...

Afficher la suite
Aucun texte alternatif disponible.

La Haute autorité pour la transparence de la vie publique, qui a publié vendredi les déclarations de patrimoine des membres du gouvernement, a révélé que plusieurs ministres étaient millionnaires, parmi lesquels Muriel Pénicaud, Nicolas Hulot et Françoise Nyssen.

» LIRE AUSSI - La «délocalisation» temporaire de Matignon dans le Lot, c'est parti !

According to documents posted online, the Minister of Labor, which last summer was criticized for a capital gain on Danone shares of the time when she was Group HRD, has a wealth of more than 7.5 million. euros, and the Minister of Ecological Transition of more than 7.2 million.

Selon les documents mis en ligne, la ministre du Travail, qui l'été dernier avait été critiquée pour une plus-value réalisée sur des actions Danone du temps où elle était DRH du groupe, a un patrimoine de plus de 7,5 millions d'euros, et le ministre de la Transition écologique de plus de 7,2 millions.

» LIRE AUSSI - Nicolas Hulot, le paratonnerre d'Emmanuel Macron

Toutes ces déclarations sont à retrouver en cliquant ici.

"They benefited from a crisis that particularly affected workers" / «Ils ont profité d'une crise qui a particulièrement touché des travailleurs»

 

«"After his bank pocketed billions of dollars from taxpayers in the financial bailout, Mnuchin made a fortune by directing a bank that aggressively seized homes of families affected by the crisis." pensions by the bankruptcy of pension funds ".."


«Après que sa banque ait empoché des milliards de dollars venant des contribuables dans le cadre du sauvetage financier, Mnuchin a fait fortune en dirigeant une banque qui a agressivement saisi les logements de familles affectées par la crise.» et a fait perdre des milliers de retraites par la faillite des fonds de pension".

 

 
SLATE.FR
Editorial of the "Monde". Candidate of the little people, Donald Trump led a populist campaign on the misfortune of the underprivileged of globalization, castigating the seizure, takeover and grip of the elites and brocarding the arrogance of the powerful. President-elect, he surrounds himself with billionaires, bosses of multinationals, generals (three) and former bankers Goldman Sachs (three).
United States: Steven Mnuchin, Formerly of Goldman Sachs, Appointed Secretary of the Treasury on 30/11/2016 While Donald Trump did not stop beating "the elites of finance" during the presidential campaign, Steven Mnuchin, who worked for the Goldman Sachs Bank, announces that he will be Treasury Secretary in the next US administration.

Editorial du « Monde ». Candidat des petites gens, Donald Trump a mené une campagne populiste sur le malheur des laissés-pour-compte de la mondialisation, fustigeant la mainmise des élites et brocardant l’arrogance des puissants. Président élu, il s’entoure de milliardaires, de patrons de multinationales, de généraux (trois) et d’anciens de la banque Goldman Sachs (trois).Etats-Unis : Steven Mnuchin, ancien de Goldman Sachs, nommé secrétaire au Trésor le 30/ 11/2016 Alors que Donald Trump n’a eu cesse de fustiger « les élites de la finance » pendant la campagne présidentielle, Steven Mnuchin, qui a travaillé pour la banque Goldman Sachs, annonce qu’il sera secrétaire au Trésor dans la prochaine administration américaine. 

 

 

 President Trump, week 46: the populist who gave only to the rich / Président Trump, semaine 46 : le populiste qui ne donnait qu’aux riches

The American president had promised during the campaign, "to make mad the conservatives". He did not specify that it was to make them mad with happiness. Le président américain avait promis, lors de la campagne, de « rendre fous les conservateurs ». Il n’avait pas précisé qu’il s’agissait de les rendre fous de bonheur.

In January, the president denounced "politicians" who had prospered at the expense of the little people. In December, the majority of Congress members who declare at least one million dollars in wealth will make the most of the provisions of this tax reform. Republican Senator Marco Rubio was blackmailed so that poor families with children would be treated a little better. The redistribution of income, which in the United States has benefited the rich since Ronald Reagan, has a bright future.

A year ago, Stephen Bannon, Donald Trump's campaign director who was bombarded as a strategic advisor at the White House for seven short months, promised to "drive the Conservatives crazy." "I'm the guy who offers a multi-billion dollar infrastructure plan," he said, convinced that his economic nationalism would guarantee a majority "for fifty years", "with 60% of the white vote and

 En janvier, le président dénonçait « les politiciens » qui avaient prospéré aux dépens des petites gens. En décembre, la majorité des membres du Congrès qui déclare au moins un million de dollars de fortune profitera au maximum des dispositions de cette réforme fiscale. Il a fallu un chantage du sénateur républicain Marco Rubio pour que les familles modestes avec enfants soient un peu mieux traitées. La redistribution de revenu qui, aux Etats-Unis, profite aux riches depuis Ronald Reagan, a un bel avenir.

Il y a un an, Stephen Bannon, le directeur de campagne de Donald Trump bombardé à un poste de conseiller stratégique occupé à la Maison Blanche pendant sept petits mois, promettait de « rendre fous les conservateurs »« Je suis le gars qui propose un plan d’infrastructures de plusieurs centaines de milliards de dollars », plastronnait-il, convaincu que son nationalisme économique allait garantir une majorité « pour cinquante ans », « avec 60 % du vote blanc et

 

L'INVITÉ DE 6H20

jeudi 28 décembre 2017

 Marie-Cécile Naves : "Trump est obsédé par l'idée de faire le contraire d'Obama"

6 minutes
Marie-Cécile Naves is a researcher at Iris, co-founder of chronik.fr and author of Trump, the revenge of the white man (January 17, Ed. Textual). Which president is Donald Trump?.... Marie-Cécile Naves est chercheuse à l’Iris, co-fondatrice de chronik.fr et auteur de Trump, la revanche de l’homme blanc (le 17 janvier, Ed. textuel). Quel président est Donald Trump?

Donald Trump is the most talked about politician in the world on Twitter but what is his track record ( the government's track record )? / Donald Trump est l'homme politique dans le monde dont on a le plus parlé sur Twitter mais quel est son bilan ? 

Marie-Cécile Naves: "It is not so negative on the domestic front It is true that its tax reform, the most modest they will not benefit or very little.But environmental deregulation satisfies a large part of his electorate ... The general interest is not his preoccupation, his project is very divisive, and abroad he has the impression that he is trying to have his own war. to do the opposite of Obama. "

Marie-Cécile Naves : "Il n'est pas si négatif sur le plan intérieur. C'est vrai que sa réforme fiscale, les les plus modestes eux n'en bénéficieront pas ou très peu. Mais la dérégulation environnementale satisfait une large part de son électorat....L’intérêt général n'est pas sa préoccupation; son projet est très clivant. A l'étranger, on a l'impression qu'il cherche à avoir sa propre guerre. Il est obsédé par l'idée de faire le contraire d'Obama." 

L'INVITÉ DE 6H20



Etats-Unis: dissensions dans l'équipe Trump LIRE AUSSI: » Le gouvernement de Donald Trump, un club de milliardaires

 

La date limite pour les Américains de s'inscrire pour la couverture d'assurance 2018 à travers le marché de l'assurance maladie du gouvernement - ou Obamacare - vient de passer.

Mais ce n'est pas le seul problème de santé aux US.

Les experts disent que les soi-disant «déserts médicaux» deviennent plus communs. Depuis 2010, plus de 80 hôpitaux ruraux ont fermé leurs portes et des centaines d'autres risquent de fermer leurs portes.

Tax reform plan 'bid to make US champion of inequality'

According to government figures, 40 million people live in poverty in the US [File: Gregory Bull/AP Photo]
According to government figures, 40 million people live in poverty in the US [File: Gregory Bull/AP Photo]

A UN rights expert has issued a damning report on the state of the US under Donald Trump, saying the Republican president's tax reform plan "stakes out America's bid to become the most unequal society in world" and "will greatly increase" income inequality.

 

 

Leeza is a young homeless girl living on the streets of New York City

Philip Alston, le rapporteur spécial des Nations Unies sur l'extrême pauvreté et les droits, a fait ces commentaires vendredi, après avoir visité des villes et des États américains pour examiner le niveau de sans-abrisme et de poverty  auxquels le pays est confronté.

Homeless in New York: Crisis on the Streets - Fox5NY

Le plan de réforme fiscale proposé "est essentiellement une tentative de faire des États-Unis le champion mondial de l'inégalité extrême", a déclaré Alston dans sonpreliminary report.

La visite d'Alston en Californie, en Alabama, en Géorgie, à Porto Rico, en Virginie occidentale et à Washington, DC, est venue dans l'ombre d'une révision fiscale majeure au Congrès.

Les républicains ont publié leur dernière facture fiscale vendredi soir, disant qu'ils "ont les votes" pour la faire adopter la semaine prochaine.

Le projet de loi a été défendu par Trump, qui a félicité vendredi le député républicain Kevin Brady, président du Comité de la Maison des voies et moyens, pour avoir signé l'accord final de la conférence sur la proposition de réforme fiscale.

Si adopté, le projet de loi serait la plus grande révision fiscale depuis les années 1980.

Le plan ferait tomber le taux d'imposition des sociétés de 39,6% et 21%. Il abaisserait également les taux pour la plupart des sept tranches d'imposition, y compris la baisse de la tranche supérieure de 39,6% à 37%, selon le résumé républicain.

 

 

Shadow City - Fault Lines - Fault Lines

READ MORE

Does the US suffer from extreme poverty?

Les coupes sociales risquent d'être fatales

Les compressions devraient ajouter environ 1,46 billion de dollars au déficit au cours de la prochaine décennie, ce qui est juste inférieur au 1,5 billion de dollars que le projet de loi est autorisé à coûter.

Selon Alston, "l'absence de débat public, le caractère fermé de la négociation, l'exclusion des représentants de près de la moitié du peuple américain du processus et l'incapacité des élus à connaître tous les détails pour lesquels ils sont appelés à voter , tous soulèvent des préoccupations majeures ".

Il a ajouté que "l'une des principales préoccupations [...] est l'énorme élan donné aux inégalités de revenu et de richesse par les réformes proposées".

 

Plus tôt ce mois-ci, le président de la Chambre, Paul Ryan, a déclaré que les républicains se concentreraient sur la réduction des dépenses consacrées aux programmes fédéraux de soins de santé et sociaux afin de réduire le déficit du pays.

Dans son rapport, Alston a averti que "les réductions dramatiques de l'aide sociale, annoncées par le président et le président [Paul] Ryan, et qui commencent déjà à être mises en œuvre par l'administration, détruiront essentiellement les dimensions cruciales du filet de sécurité déjà plein de trous" .

OPINION United States polarising - inequality and injustice escalating by Walda Katz-Fishman ,Jerome Scott

Il a ajouté que "compte tenu des coupes étendues, et dans certains cas incessantes, qui ont été faites ces dernières années, les conséquences pour un système de protection sociale déjà débordé et inadéquat risquent d'être fatales pour de nombreux programmes, et peut-être pour ceux qui comptent sur eux".

Les membres de l'opposition, les partis démocratiques et les organisations de défense des droits de l'homme, ont critiqué le projet de loi en disant qu'il profite aux grandes entreprises aux dépens des citoyens américains de la classe ouvrière.

Le Fonds de défense des enfants, une organisation à but non lucratif qui œuvre pour réduire la pauvreté chez les enfants, a déjà qualifié le plasma de taxes proposé "injuste, expansif et immoral".

Le projet de loi abroge également un mandat que tous les Américains doivent acheter une assurance santé ou payer une pénalité.

"Quarante millions vivant dans la pauvreté"

Le rapport d'Alston a également souligné l'étendue de la pauvreté aux États-Unis.

Le rapporteur spécial des Nations Unies a mis l'accent sur la façon dont "ni la richesse [américaine] ni son pouvoir ni sa technologie ne sont exploités pour faire face à la situation dans laquelle 40 millions de personnes continuent de vivre dans la pauvreté".

READ MORE

Life on the Pine Ridge Native American reservation

He highlighted how indigenous communities continue to suffer from widespread extreme poverty and high suicide rates. He also emphasised the high levels of children in poverty, calling the number - 13.3 million in 2016 - "shockingly high". 

Alston is set to release his final report in May, which is expected to expand on the state of the US when it comes to poverty and human rights and what the future may look like given recent and proposed actions by the current government.

According to the UN envoy, "American exceptionalism was the constant theme" during his conversations with state and city officials, human rights groups and those living below the poverty line.

"Today's United States has proved itself to be exceptional in far more problematic was that are shockingly at odds with its immense wealth and its founding commitment to human rights," said Alston.

MORE ON HUMAN RIGHTS

 

Posté par drazic754 à - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


Commentaires sur Les inégalités explosent, Merci trump...

Nouveau commentaire