n


Les Slugs : glyphosate

Le 27 novembre dernier, une prolongation pour cinq ans de l’autorisation du glyphosate a été votée par la Commission européenne (à 19 contre 9 et une abstention). Tollé médiatique en France. Entre temps, une étude de grande ampleur a été publiée par le Journal of the National Cancer Institute (1). Cette étude, réalisée à partir de 1993 sur plus de 54 000 agriculteurs, tire la conclusion qu’aucune association statistique solide n’a pu être détectée entre l’apparition de tumeurs et le glyphosate.

 

Les faits Le glyphosate est le désherbant le plus utilisé dans le monde. Il est utilisé dans l’agriculture classique (non « biologique ») dont il a contribué à augmenter la productivité depuis presque 50 ans. Pulvérisé sur les feuilles, il permet d’éliminer une plante sans détruire la vie microbiologique du sol qui l’entoure (au contraire de la bêche). En injection, il permet d’éradiquer certaines espèces envahissantes (renouée du Japon). Des dizaines d’études ont été menées sur sa « dangerosité ». Le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), une organisation qui dépend de l’OMS, a classé le glyphosate dans la catégorie 2A, dite « probablement cancérogène pour l’homme » (2). Dès la publication de ce classement, la ministre de l’Ecologie de l’époque, Ségolène Royal, a estimé qu’il fallait retirer ce produit de la circulation, car trop risqué pour la santé, et l’a donc interdit en vente libre pour les jardiniers amateurs (3). Ce classement du CIRC n’évalue pas le risque, mais le danger.

Risque ? Danger ? Voici la différence, cher lecteur. 

Macintosh HD:Users:waplers:Desktop:LCA-2017-12-02-RisqueDanger.png

Source

Presque tout ce qui nous entoure est dangereux. Des choses très anodines deviennent risquées à haute dose. Le risque correspond à la probabilité d’être exposé, multipliée par le danger de l’agent en question. Le glyphosate est livré aux professionnels en concentré à diluer à 100 pour 1 et il est déconseillé d’en mettre pur dans la gamelle de votre chien… .

Macintosh HD:Users:waplers:Desktop:LCA-2017-12-02-Glypho.png

je vous invite à lire cet article de Contrepoints ici. Je vous livre sa conclusion au cas où vous seriez pressé de sortir vous promener :

« Le cas du glyphosate pose des questions légitimes sur les conflits d’intérêts dans les agences gouvernementales, sur les processus de mise sur le marché des produits phytosanitaires et sur l’arbitrage entre coûts et risques sanitaires. Toutefois, le rôle des médias n’est pas de décrédibiliser la science et d’alimenter les peurs là où elles n’ont pas lieu d’être. »

Glyphosate : " Certains États membres mettent l'intérêt de l'industrie avant les prérogatives de santé", s'est indigné Marc Tarabella, eurodéputé belge PS, membre de la Commission de l'agriculture et du développement rural, invité de franceinfo jeudi 9 novembre et lut sur le  site francetvinfo.fr

Notons que le glyphosate n’est pas utilisé que par les agriculteurs. Selon Challenges, « la SNCF dépense chaque année 30 M€ pour désherber ses 60 000 kilomètres de voie ferrée. Sans glyphosate, l’addition s’élèverait à 500 M€ »

Oui, la pollution est une réalité. Oui il existe des produits dangereux et des scandales sanitaires (le sang contaminé, par exemple). Oui, il n’y a pas grand inconvénient à se passer de sacs plastiques. Mais le traitement biaisé de certaines informations est dangereux

Actualités scientifiques aujourd'hui a partagé un lienSponsorisé

Neuf ans après “Le Monde selon Monsanto”, Marie-Monique Robin se penche à nouveau sur la multinationale et ce glyphosate censé être “plus inoffensif que le sel de table”… mais jugé génotoxique et cancérogène. Après sa diffusion sur Arte, Marie-Monique Robin a répondu à vos questions.

 

Le Roundup face à ses juges - ARTE - YouTube

 

 

 

Le Roundup face à ses juges” entretien avec Marie-Monique Robin

 

 

Poisoned Fields - Glyphosate, the underrated risk? (HD 1080p)

Le Roundup face à ses jugesl'autorisation du glyphosate - enkolo, Les Slugs : glyphosate Indigné révolté


Plus d'infos sur : http://la-chronique-agora.com/autorisation-glyphosate-monsanto/
Copyright © Publications Agora

 

Pesticides : vers la fin du glyphosate ? - Le Monde