syd-vicious

28 mai 2018

-Les guerres cachées contre Daech

n

 Témoignages rares Les guerres cachées contre Daech Arte 2016 11 08 20 50
 

"Un documentaire passionnant qui met parfaitement en perspective les enjeux géopolitiques et religieux de la lutte contre Daech dans tout le Moyen-Orient. Un décryptage extrêmement utile pour comprendre les failles de la coalition, le double-jeu de certaines puissances comme la Turquie ou l'Arabie-Saoudite, et la question délicate mais cruciale de l'après Daech."

 

 

Les Guerres Cachées contre Daech (2016) - vidéo Dailymotion Les guerres cachées contre Daech Par Enkolo dans Accueil le 

 

Syrie : de cendres et d'espoir | ARTESyrie : Les derniers Hommes d'Alep -Doc ARTE 2017 - YouTube

Regain d’activité du groupe Etat islamique en Syrie

Les djihadistes ont mené des attaques meurtrières contre les forces du régime et russes dans les régions de Deir ez-Zor et de Homs.

Le Monde | 28.05.2018 à 11h34 |Par 

L’organisation Etat islamique (EI) bouge encore dans l’est de la Syrie. Jusqu’à 76 éléments du régime syrien et de ses alliés sont morts ces derniers jours lors d’attaques menées par le mouvement djihadiste. Des combattants russes figurent parmi les pertes. « Deux conseillers militaires qui dirigeaient les tirs d’une batterie d’artillerie syrienne ont été tués dans la région de Deir ez-Zor. Cinq autres ont été blessés et transportés dans un hôpital militaire russe », a indiqué, samedi 26 mai, le ministère de la défense à Moscou. Deux d’entre eux sont morts des suites de leurs blessures.

Cette attaque, perpétrée dans la nuit du 23 mai près de Mayadin, « avait été planifiée », a indiqué le président de la commission de la défense à la Douma, Vladimir Chamanov. Les « terroristes se sont déplacés à grande vitesse dans des véhicules Toyota dotés de mitrailleuses lourdes », selon ses propos cités par l’agence russe NSN. En plus des quatre militaires, deux autres Russes, des mercenaires cette fois, auraient été tués, selon le journal Novaïa Gazeta, qui cite une source anonyme. D’autres auraient été transférés dans un hôpital de Moscou.

Surnommés « Wagner » en Russie – un pseudonyme emprunté à l’un de leurs chefs, Dmitri Outkine, ex-officier du renseignement militaire (GRU) –, ces hommes travaillant pour des sociétés militaires privées sont notamment chargés de la surveillance des installations pétrolières.

Dernier carré de combattants

Dans cette région, la coalition internationale estime qu’il resterait 2 000 à 2 500 djihadistes regroupés dans une poche de 50 kilomètres sur la rive est de l’Euphrate. Des sources locales citées par la revue syrienne Ayn Al-Madina (proche de l’opposition) évaluent leur composition à « un tiers de Syriens, un tiers d’Irakiens et un tiers d’étrangers, dont la majorité est originaire de pays du Maghreb et d’Asie centrale ou de l’Est ».

Ce dernier carré de combattants profite des antagonismes entre ses différents adversaires pour tenter de survivre. Le régime de Bachar Al-Assad et ses alliés tiennent la rive ouest de l’Euphrate, qui coupe la province de Deir ez-Zor en deux, tandis que des forces arabes et kurdes soutenues par les Etats-Unis opèrent sur la rive orientale. La ligne dite de « déconfliction » qui longe le fleuve, mise en place depuis 2017, est destinée à empêcher tout affrontement entre les deux camps. Mais les deux camps adverses ne se coordonnent pas et cherchent à s’affaiblir mutuellement.

Dans la nuit du 7 au 8 février, plus d’une centaine d’hommes armés combattant pour le régime syrien avaient ainsi péri sous des bombardements américains lors d’une tentative de s’emparer d’un site gazier passé sous contrôle des Forces démocratiques syriennes (FDS). Parmi eux, des dizaines de mercenaires de nationalité russe.

En janvier, c’est une autre crise qui a offert un répit à l’EI. Attaquées par l’armée turque et des brigades rebelles syriennes proches d’Ankara dans le nord-ouest du pays, les forces kurdes syriennes, colonne vertébrale des FDS, ont gelé leurs opérations contre le groupe djihadiste dans le Sud-Est. « L’incursion de la Turquie dans le canton d’Afrin a conduit la composante kurde des FDS à se désintéresser de la lutte contre l’EI. Ce qui a mené à un arrêt des opérations offensives soutenues par les Etats-Unis dans les provinces de Rakka et de Deir ez-Zor », notait l’inspecteur général des opérations à l’étranger, dans un rapport remis au Congrès américain en mars.

« Le département de la défense a continué à soutenir les éléments arabes des FDS. Mais, malgré des années de formation, d’aide, et la présence de conseillers de la coalition, ces forces sont seulement capables de maintenir des positions défensives en l’absence de commandants et de combattants kurdes », ajoutait le rapport. Environ 2 000 membres des Unités de protection du peuple (YPG) kurdes s’étaient alors redéployés dans le Nord-Ouest. Conséquence : « Les militants de l’EI ont attaqué les FDS et les positions du régime dans des régions en dehors de leur contrôle et ont pris pied dans de nouveaux territoires. » L’offensive kurde contre l’EI n’a repris que le 1er mai.

La veille du raid djihadiste sur les positions syriennes et russes près de Deir ez-Zor, le 23 mai, une autre attaque éclair a coûté la vie à 26 membres des forces gouvernementales dans la province voisine de Homs. Deux jours auparavant, quelque 800 combattants de l’EI, retranchés dans le quartier de Yarmouk, au sud de Damas, avaient rejoint la Badya, cette vaste zone désertique qui s’étend de Homs à la vallée de l’Euphrate, à la faveur d’une évacuation négociée avec le régime de Damas.

 Lire aussi :   Qui est Adrien Guihal, le djihadiste français capturé en Syrie ?


En savoir plus sur https://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2018/05/28/regain-d-activite-du-groupe-etat-islamique-en-syrie_5305721_3218.html#LeG5ZyVqhmxzXEcE.99

Posté par drazic754 à 22:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


10 mai 2018

Les guerres cachées contre Daech bis

 

 n 

 Témoignages rares Les guerres cachées contre Daech Arte 2016 11 08 20 50
 

"Un documentaire passionnant qui met parfaitement en perspective les enjeux géopolitiques et religieux de la lutte contre Daech dans tout le Moyen-Orient. Un décryptage extrêmement utile pour comprendre les failles de la coalition, le double-jeu de certaines puissances comme la Turquie ou l'Arabie-Saoudite, et la question délicate mais cruciale de l'après Daech."

 

 

 

 

Les Guerres Cachées contre Daech (2016) - vidéo Dailymotion Les guerres cachées contre Daech Par Enkolo dans Accueil le 

 

Irak/Législatives: l'EI menace d'attaquer les bureaux de vote

Le groupe Etat Islamique (EI) a menacé d'attaquer les bureaux de vote et de s'en prendre aux électeurs lors du scrutin législatif du 12 mai, dans un message audio de son porte-parole publié sur Telegram. Dans ce message, Aboulhassan al-Mouhajer s'adresse aux musulmans sunnites irakiens pour les dissuader de participer aux élections, les premières depuis la proclamation en décembre par Bagdad de la victoire sur l'EI.

» LIRE AUSSI - Irak : après le départ de Daech, Mossoul répond aux lettres de soutien du monde entier

"Ô sunnites (...) nous savons que le gouvernement de Rafida ("mécréants", terme péjoratif par lequel les salafistes désignent les chiites) est sur le point d'appeler à des élections. Notre jugement s'appliquera à ceux qui y appellent et y participent", affirme le porte-parole de l'EI. "Les bureaux de votes et ceux qui s'y trouvent seront la cible de nos combattants. Alors éloignez vous d'eux et ne marchez pas à proximité", ajoute-t-il.

Les organisations extrémistes sunnites ont toujours adopté un ton haineux envers les chiites, majoritaires en Irak, et se sont opposés aux élections depuis la chute de Saddam Hussein en 2003, multipliant les attentats lors des scrutins.

Au nom du père, du fils et du djihad - YouTube

Le Dessous des cartes Syrie les origines de la crise 1/2

 
 n Autre point d'échauffement de l'après Daesch : la frontière entre la Syrie et l’Israël

Au cours du week-end, la violence transfrontalière entre Israel et la Syria a déclenché un échange de menaces entre les deux pays.

Samedi, les voisins ont blâmé Israël quand il a attaqué des canons d'artillerie syriens, affirmant qu'il répondait à ce qui aurait pu être un tir de roquette errant qui a atterri dans les Hauteurs du Golan syrien ( Golan Heights ) occupées par Israël.

Cependant, ni la violence transfrontalière ni les menaces ne sont nouvelles. Il y a eu presque tous les attentats à la sauvette sous la forme de tirs de roquettes, d'assassinats et de raids aériens qui se sont intensifiés depuis le début de la guerre en Syrie en 2011.

A lire Why does Israel keep attacking Syria? by , 02/09/2017 -Les guerres cachées contre Daech

La violence de la guerre en Syrie, qui a débuté en 2011, a débordé la frontière entre les deux pays.

Les attaques d'Israël contre l'armée syrienne se produisent sporadiquement et sont supposées se produire lorsque des tirs isolés - que ce soit par l'armée syrienne ou des rebelles - tombent sur les hauteurs du Golan occupées par Israël, lorsque des convois d'armes passent près de la frontière ou lorsque des combattants iraniens lancer des tirs de roquettes.

 

L'armée isréalienne a utilisé 28 avions et a tiré 70 missiles contre des positions iraniennes en Syrie, a annoncé l'Armée russe, qui contrôle l'espace aérien syrien depuis son intervention dans le pays en septembre 2015. Ces frappes auraient fait 28 morts, selon l'Organisation syrienne des droits de l'homme (OSDH). 

"L'escalade des dernières heures nous montre qu'il en va vraisemblablement de la guerre ou de la paix" au Proche-Orient. L'escalade militaire est sans équivalent dans l'histoire pourtant ancienne des tensions entre Israël et l'Iran. Selon des sources militaires citées par la presse israélienne, il s'agit du plus important raid contre le territoire syrien depuis l'accord de désengagement signé par les deux pays après la guerre d'octobre 1973.

» LIRE AUSSI - Escalade militaire sans précédent entre Israël et l'Iran en Syrie

Après des tirs de missiles dimanche soir puis entre mercredi et jeudi observés dans la région de Hama, les soupçons se sont une nouvelle fois orientés vers Israël, qui martèle sa détermination à tout faire pour empêcher une implantation militaire durable de la République islamique à sa frontière nord.

«Plusieurs options s'offraient à nos adversaires, détaille Amos Yadlin. Ils peuvent frapper Israël au moyen d'un missile balistique tiré depuis l'Iran, la Syrie ou le Liban, préférer une attaque directe à nos frontières ou opter pour une action contre des intérêts israéliens à l'étranger.»

Ce intervention israélienne - la plus forte depuis le début du conflit en 2011 - a eu lieu après qu'une vingtaine de roquettes ont été tirées, dans la nuit de mercredi à jeudi, depuis le sud du territoire syrien, sans faire de victimes, en direction de base militaires israéliennes sur le plateau du Golan. L'Etat hébreu a attribué ces tirs à la force iranienne Qods,cette unité d'élite des gardiens de la révolution, qui soutiennent l'armée de Bachar al-Assad en Syrie.

LIRE AUSSI - Escalade militaire sans précédent entre Israël et l'Iran en Syrie

Depuis le début de la guerre en Syrie en 2011, Israël a effectué plusieurs frappes contre le régime de Bachar al-Assad ou ses alliés, le Hezbollah libanais et l'Iran. Israël et la Syrie sont officiellement en état de guerre. Les relations sont d'autant plus tendues que trois ennemis d'Israël opèrent sur le théâtre syrien: le régime lui-même, et ses grands alliés, l'Iran et le Hezbollah libanais pro-iranien. Le 9 avril, le pouvoir de Damas et son allié iranien avaient pointé du doigt la responsabilité d'Israël dans un raid meurtrier qui avait visé une base militaire dans la province de Homs (centre).

LIRE AUSSI : 

» Israël accusé d'avoir frappé une base militaire en Syrie

» Syrie, Iran, Turquie, Israël... Pourquoi la tension va (encore) monter au Moyen-Orient

Accueil /Les guerres cachées contre Daech  Enkolo

Tags :  les guerres cachées contre daech , proche-orientcoalitionterrorismedaechconflit armé,documentairegéopolitiquejeux de pouvoirsmiddle eastrussiaturkeysyria's civil war,terrorismesbachar al-assadorganisation etat islamiqueei’al-qaidafatah al-cham,l’etat islamiquesyrie - liban : le hezbollahmachine de guerrehomschronique d’une révolte'armée syrienne libre (asl)united stateswar & conflictisisles derniers hommes d'alep

Posté par drazic754 à 11:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

26 avril 2018

Le financement, nouvelle priorité de la lutte contre le terrorisme

n

 

Le financement, nouvelle priorité de la lutte contre le terrorisme

Mercredi et jeudi, 72 Etats sont réunis à Paris pour confronter leurs expériences et esquisser un ensemble de « bonnes pratiques ».

LE MONDE | 25.04.2018  Par 

image: http://img.lemde.fr/2018/04/25/0/0/4000/2662/534/0/60/0/4cc60be_3315-1ydro1m.c1sv.jpg
Des courriers et des billets photographiés dans l’appartement d’Abdulkadir Macharipov, l’auteur de l’attentat de la Reina à Istanbul, en janvier 2017. l’attaque avait été revendiquée par l’organisation Etat islamique.Des courriers et des billets photographiés dans l’appartement d’Abdulkadir Macharipov, l’auteur de l’attentat de la Reina à Istanbul, en janvier 2017. l’attaque avait été revendiquée par l’organisation Etat islamique. OZAN KOSE/AFP

le financement du terrorisme par l'économie souterraine : « Pour lutter contre l’argent de la terreur, traitons vraiment la question de l’économie souterraine et des trafics »Pour Marie-Christine Dupuis-Danon, spécialiste de la finance criminelle, tant que l’on ne cassera pas les réseaux de l’économie criminelle, la lutte  contre le financement du terrorisme ne débouchera sur aucun résultat tangible.

 n « Enfin, l'argent de l'aide internationale ( les États-Unis ont injecté 1 000 milliards de dollars dans cette guerre, qui leur coûte encore actuellement 150 milliards de dollars par an [18] ) a été largement détournait par les " amis" de la coalition : les nouveaux maîtres d' Afghanistan" , c'est a dire des seigneurs de guerre ( encore eux) qui se sont fait une " virginité" en accédant aux pouvoir, tout en finissant des milices privés" » 

« Le combat est loin d’être terminé », martèle-t-on à l’Elysée. Après la perte par l’organisation Etat islamique (EI) de la quasi-totalité des territoires qu’elle contrôlait depuis 2014 en Irak et en Syrie, la menace terroriste s’adapte et mue, notamment sur le volet financier. Ce constat réunit à Paris, mercredi 25 et jeudi 26 avril, 80 ministres de 72 Etats, 18 organisations internationales et près de 500 experts de la lutte contre le financement du terrorisme pour confronter leurs expériences et esquisser un ensemble de à globaliser.

Le président français, Emmanuel Macron, avait annoncé la tenue de cette conférence, baptisée « No Money For Terror – Conférence de lutte contre le financement de Daech et d’Al-Qaïda »lors de son discours aux ambassadeurs de France réunis à Paris fin août 2017. Après deux jours de tables rondes à huis clos dans les locaux de l’Organisation de coopération et de développement économiques, M. Macron clôturera la conférence. Aucune annonce concrète n’est attendue, mais une déclaration de principes collective, destinée à être portée au niveau international.

« Pour nous, c’est un engagement renouvelé au service du multilatéralisme. C’est ensemble, collectivement, que l’on peut peut-être éradiquer, ou du moins réduire, la menace globale », dit-on à l’Elysée. Le rôle qu’entend jouer Paris sur ce dossier, relégué au second plan par les opérations militaires, est salué par ses partenaires. « La France se distingue par une position constructive et réaliste. Nous sommes ici pour soutenir cet engagement français dans la lutte contre le financement du terrorisme, qui nécessite plus de coopération », estime le ministre des affaires étrangères émirati, Anouar Bin Mohammed Gargash.

416 donateurs de l'EI identifiés en France

Les autorités françaises ont identifié un total de 416 donateurs ayant participé au financement du groupe État islamique (EI), a indiqué jeudi le procureur de Paris, s'alarmant d'un "micro-financement" du terrorisme, par des sommes "modiques" mais nombreuses.

Alors que se tient à Paris une conférence sur le financement du terrorisme international, François Molins a révélé sur Franceinfo qu'un travail de "coordination avec les services de renseignement financier" avait permis d'identifier en France ces 416 donateurs ces deux dernières années. "Ce qui est beaucoup", a-t-il commenté.

» LIRE AUSSI : Lutter contre le financement du terrorisme, l'immense défi des États

Ses services ont également repéré "320 collecteurs, essentiellement basés en Turquie et au Liban, grâce auxquels les jihadistes qui se trouvaient en Syrie ou en Irak pouvaient recevoir des fonds", a ajouté le magistrat.

Les failles du système de mandat cash qui permet de transférer très rapidement de l'argent à un tiers, ont aussi été utilisées pour financer les jihadistes partis combattre en zone irako-syrienne. Soupçonnée d'avoir manqué de vigilance en la matière, la Banque Postale est visée depuis septembre par une enquête préliminaire du parquet de Paris.

» LIRE AUSSI : Financement du terrorisme: Lafarge aurait renseigné l'État français sur ses versements

 Lire aussi (en édition abonnés) :   En Irak, la difficile traque de l’argent de l’EI

Possibilités de résurgence

La victoire militaire contre l’EI en Irak et en Syrie « ne nous prémunit ni contre la résurgence de Daech [acronyme en arabe de l’EI] ni contre l’activité des groupes et individus ayant prêté allégeance à cette organisation – encore récemment en France – ou à Al-Qaïda », alerte l’Elysée.

Irak/Législatives: l'EI menace d'attaquer les bureaux de vote

Le groupe Etat Islamique (EI) a menacé d'attaquer les bureaux de vote et de s'en prendre aux électeurs lors du scrutin législatif du 12 mai, dans un message audio de son porte-parole publié sur Telegram. Dans ce message, Aboulhassan al-Mouhajer s'adresse aux musulmans sunnites irakiens pour les dissuader de participer aux élections, les premières depuis la proclamation en décembre par Bagdad de la victoire sur l'EI.

» LIRE AUSSI - Irak : après le départ de Daech, Mossoul répond aux lettres de soutien du monde entier

"Ô sunnites (...) nous savons que le gouvernement de Rafida ("mécréants", terme péjoratif par lequel les salafistes désignent les chiites) est sur le point d'appeler à des élections. Notre jugement s'appliquera à ceux qui y appellent et y participent", affirme le porte-parole de l'EI. "Les bureaux de votes et ceux qui s'y trouvent seront la cible de nos combattants. Alors éloignez vous d'eux et ne marchez pas à proximité", ajoute-t-il.

Les organisations extrémistes sunnites ont toujours adopté un ton haineux envers les chiites, majoritaires en Irak, et se sont opposés aux élections depuis la chute de Saddam Hussein en 2003, multipliant les attentats lors des scrutins.

Outre des poches de résistance de l’EI en Syrie, des possibilités de résurgence existent dans des régions volatiles comme l’Afghanistan, l’Asie du Sud-Est, le Yémen, le Sinaï, la Libye, le Sahel et l’Afriquesubsaharienne.

« Yemen: The North-South Divide

L’argent constitue le nerf de la guerre. « Pendant trois ans, de 2014 à 2016 », poursuit-on à l’Elysée, « Daech a accumulé un énorme trésor de guerre, de l’ordre d’un milliard de dollars par an. Il a depuis circulé, au moins en partie, il est vraisemblablement quelque part (…). Ces groupes sont très doués pour utiliser les techniques les plus sophistiquées pour faire circuler les flux financiers, ils savent se jouer des frontières »Al-Qaida a, pour sa part, déjà décentralisé le financement de ses groupes, laissant à chacun la charge de se financer.

DANS LES PAYS DU SAHEL S’OBSERVE UN PHÉNOMÈNE D’HYBRIDATION CROISSANT ENTRE LES DJIHADISTES ET LES RÉSEAUX DE TRAFIQUANTS ET DE CONTREBANDIERS

« Il convient d’adapter la lutte contre le financement du terrorisme à la réalité car chaque groupe fonctionne différemment et exploite les vulnérabilités des pays », explicite l’Elysée, soulignant « l’opportunisme et le pragmatisme » des groupes terroristes et la « sophistication croissante des moyens de transfert » de l’argent. La France plaide pour une levée de l’anonymat des transferts financiers et un meilleur contrôle des nouveaux instruments monétaires comme les cartes prépayées, les portefeuilles électroniques, le crowdfunding ou les monnaies virtuelles.

Mais, souligne-t-on à l’Elysée, « pour Daech, le trésor de guerre n’est pas que monétaire. Il a investi dans des entreprises, des commerces, des biens immobiliers qu’il gère ou fait gérer par proxy. Dans sa logique de prédation extrême, il a volé, détourné une quantité importante d’objets d’art ». Dans les pays du Sahel s’observe un phénomène d’hybridation croissant entre les djihadistes et les réseaux de trafiquants et de contrebandiers, qui recouvrent souvent les mêmes groupes familiaux ou ethniques.

« Part de déni »

Particulièrement concernés par cette menace, les pays du Moyen-Orient – à l’exception de la Syrie et de l’Iran, qui n’étaient pas invités – ont répondu à l’appel. Le contrôle des flux financiers dans ces pays, et notamment dans les pays du Golfe et la Turquie, souvent mis à l’index pour leur manque de transparence ou leur laxisme envers des financiers des groupes terroristes présents sur leur territoire, est une préoccupation majeure.

« Dans ses contacts avec le prince-héritier saoudien ou l’émir du Qatar, le président de la République a clarifié un certain nombre de choses et obtenu des engagements. Des mécanismes se mettent en place. Les choses prennent un peu de temps, ce n’est pas aussi simple qu’on peut l’imaginer mais on ne doute pas de la volonté des princes arabes de tenir leurs engagements », dit-on à l’Elysée.

« Nous sommes là pour nous pencher sur l’argent venu du Golfe, qui peut non pas venir d’Etats mais de personnes privées. Il y a encore une part de déni, mais ça évolue », reconnaît le ministre Gargash, particulièrement acerbe envers le Qatar, avec qui les Emirats arabes unis et l’Arabie saoudite sont en crise ouverte depuis juin 2017. Cette crise régionale pourrait miner la conférence de Paris. « Parmi les différends, il y a la question du soutien de tel ou tel à des groupes terroristes. Tous sont invités et nous souhaitons que les représentants de ces Etats sachent mettre un mouchoir sur leurs différends », dit-on à l’Elysée.

La journée de mercredi est consacrée à des tables rondes d’experts aux profils variés (magistrats, services de renseignements, cellules financières). Elles seront animées notamment par Bruno Dalles, directeur de la cellule antiblanchiment du ministère français des finances (Tracfin), François Molins, procureur de la République, ou Emmanuel Moulin, directeur de cabinet du ministre français des finances.

La journée de jeudi sera ouverte par Peter Neumann, directeur de l’International Center for the Study of Radicalisation du King’s College de Londres, auteur en août 2017 d’une étude remarquée dans laquelle il estimait que « la guerre au financement du terrorisme telle qu’elle est menée depuis 2001 a souvent été coûteuse et improductive ».

 28/01/2018 Afghanistan: The Resurgence of the Taliban

 

»  29/07/2016 L'histoire sans fin contre le terrorisme,


En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/international/article/2018/04/25/le-financement-nouvelle-priorite-de-la-lutte-contre-le-terrorisme_5290349_3210.html#5XT7At23mjmsGTOV.99

Posté par drazic754 à 23:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

25 avril 2018

68

n

Infrarouge

68

1968 est une année de rupture dans le XXe siècle. Des soulèvements de la jeunesse touchent l'Europe occidentale et l'Amérique du Nord. La révolte touche également le bloc communiste en Tchécoslovaquie avec le Printemps de Prague. Des rébellions armées et des guérillas, sous la houlette de Cuba, frappent l'Amérique latine. La guerre du Viêtnam attise la tension Est-Ouest, dévoile la déchirure Nord-Sud et alimente la fièvre tiers-mondiste dans la jeunesse des pays développés. Partout, en cette année 68, la contestation de l'ordre mondial et des pouvoirs en place atteint des sommets. A travers des images d'archives, Patrick Rotman montre la cohérence et le sens de cette révolte planétaire. 

 

 

Mai68: La contestation | Archive INA

Documentaire de Patrick Rotman (France, 2007). 90 mn. Inédit.
Le film de cette année folle commence dans l'herbe « peace and love » au festival pop de Monterey (Californie) en juin 1967. Et finit par des morts tragiques comme autant d'espoirs refermés ou d'illusions perdues : Martin Luther King (assassiné le 4 avril 1968), Bob Kennedy (le 5 juin 1968), Jan Palach, le jeune étudiant pragois qui s'immole le 19 janvier 1969, Che Guevara enfin, tué dès le 9 octobre 1967 mais dont la dépouille christique habite la fin du documentaire comme l'échec meurtrier des engagements extrêmes. 1968, dont on ne retient souvent que la joie libératrice des chahuts beatnik, fut aussi une année macabre. A part cette vision, sombre, il ne faut pas attendre ici de Patrick Rotman qu'il nous dé­livre analyses et explications.
Le propos de 68 est simple : construire, à partir des archives, la fresque haute en couleur de cette année lyrique et violente partout dans le monde, un moment unique dans l'histoire où les révoltes se sont conjuguées, avec, au centre, la guerre du Vietnam. Dans ce contexte, la spécificité du 68 français, à la fois mouvement étudiant, social et ouvrier, et crise politique, semble s'enliser un peu dans les détails. Mais le grand intérêt de 68 provient des images, pour la plupart en couleurs et issues des fonds américains. Montées dans la pulsation du rock, elles prennent souvent la force de documents inédits. Insolites comme ce concert de Rachel Welsh en minijupe devant des milliers de GI au Vietnam, pathétiques comme le visage défait de Dubcek face aux caciques soviétiques venus à Bratislava refermer le printemps tchèque, terribles comme la répression sanglante des émeutes des étudiants à Mexico...

 

 

Mai 68 Une Crise Planétaire 1sur5

Mai 68, les coulisses de la révolte

25 avril 2018 68

Posté par drazic754 à 21:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

08 avril 2018

Antonio Gramsci, penseur et révolutionnaire

 


Le vieux monde se meurt, le nouveau monde tarde à apparaître et dans ce clair-obscur surgissent les monstres
ANTONIO GRAMSCI♥♥

[VIDEO] L'attaque de l'Université Paris 1 Tolbiac hier soir par un groupuscule d'extrême droite : ils avaient amené leur reporter (et ancien candidat FN aux législatives) préféré avec eux, pour immortaliser leur exploit. On vous épargne de lui faire des vues sur YouTube.

---

The attack on Paris 1 Tolbiac University last night by a group of extreme right : they'd brought their favorite reporter (and former candidate FN legislative) with them, to immortalize their feat. We save you for making views on his YouTube channel.

La vie d'Antonio Gramsci est une vie de combats. Combat contre le fascisme, l'absurdité de la guerre et l'injustice. En 1926, alors secrétaire général du Parti communiste italien, il est arrêté par le régime fasciste. À l'issue d'un procès où le procureur demandera que l'on « empêche ce cerveau de fonctionner », Gramsci est condamné à 20 ans de prison. Depuis sa cellule, il poursuivra sous une autre forme son combat en faveur des classes subalternes en écrivant plus de 35 cahiers qui contiennent quelques-uns des concepts les plus novateurs du XXe siècle. Le documentaire Antonio Gramsci, penseur et révolutionnaire, pénètre dans cette œuvre riche et passionnante en présentant les concepts gramsciens (hégémonie, bloc historique, Etat intégral, révolution passive...) qui sont aujourd'hui encore à travers le monde un instrument privilégié de transformation de la société. Car chez Gramsci la pensée et l'action sont inextricablement liées. Un film de Fabien Trémeau Avec la participation de : Alberto Burgio, Angelo D'Orsi, Fabio Frosini, Razmig Keucheyan, Guido Liguori, Domenico Losurdo et André Tosel.


Posté par drazic754 à 21:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


07 avril 2018

Le Cerveau d'Hugo

n

 LE CERVEAU D'HUGO Docu-fiction écrit et réalisé par Sophie Révil Hugo est une énigme vivante. Si vous le croisez dans la rue, vous penserez qu’il est un simple d’esprit. Pourtant, il est d’une intelligence remarquable, c’est même un génie dans son domaine, le piano. Hugo est né avec un handicap étrange et mystérieux : l’autisme.

 

 

Le cerveau d'Hugo - Bande annonce - YouTube 

C’est quoi le problème d’Hugo ? Différent ? Solitaire ? Excessif ? Un film mêlant fiction et témoignage, raconté par Sophie Marceau : Le cerveau d’Hugo, samedi à 20.50 sur France 4. Le Cerveau d'Hugo est un documentaire-fiction français réalisé par Sophie Révil en 2012, portant sur l'autisme. Wikipédia

Autisme: l'objectif est de «rattraper notre retard» (Philippe)

Le gouvernement veut que la France "rattrape son retard" en matière de repérage et de scolarisation des enfants autistes, a assuré aujourd'hui Édouard Philippe, interpellé par des familles. Le premier ministre a passé environ une heure au salon international de l'autisme de Marne-La-Vallée, accompagné de la secrétaire d'État en charge du Handicap, Sophie Cluzel. Il doit présenter dans l'après-midi devant les associations réunies au Musée d'histoire naturelle à Paris une "stratégie nationale" sur cinq ans (2018-2022) pour mieux détecter et prendre en charge les enfants et adultes ayant ce trouble neurodéveloppemental.

» LIRE AUSSI - Diagnostic, inclusion à l'école : Macron dévoile les priorités du 4ème plan autisme

Au milieu de ses échanges avec les exposants, le chef de gouvernement a été interpellé plusieurs fois par des familles. "On est en France, pourquoi mon petit-fils n'a pas le droit d'aller à l'école?", a lancé la grand-mère d'un enfant autiste de cinq ans, "refusé" par l'école. "Vous avez raison d'être scandalisée, ça me scandalise aussi", a répondu le premier ministre. "On a pris un retard en la matière qui n'est pas acceptable. Notre objectif, avec l'ensemble du gouvernement, c'est justement de faire en sorte de rattraper notre retard, de détecter plus tôt, d'accompagner mieux", a-t-il assuré. "C'est un gros travail", mais "on peut faire beaucoup mieux".

Plus loin, Édouard Philippe a été approché par une femme qui a expliqué avoir pris de la Dépakine pendant sa grossesse. Ses jumeaux ont neuf ans: un garçon autiste et une fille qui présente d'autres troubles liés à ce médicament anti-épileptique. Son fils est "déscolarisé depuis mi-novembre", a-t-elle dit, même si les parents ont gagné "deux procès contre l'académie de Versailles". "On part de très loin, et donc il faut qu'on rattrape notre retard", a répondu Édouard Philippe. "Je crois être en mesure de dire que ça va pouvoir se faire, parce qu'on va mettre le paquet sur la détection, sur l'accompagnement le plus tôt possible".

» LIRE AUSSI - Autisme Info Service : une ligne nationale d'aide et d'écoute pour la rentrée

"C'est extrêmement lourd", a ajouté le père, Franck Latreille, disant dépenser "3.500 euros par mois" pour "presque 30 heures de prise en charge par semaine" pour ses enfants. En plus de son travail, il consacre "minimum deux heures par jour à piloter la prise en charge de (ses) enfants". "On ne vit plus", a-t-il souligné.

 

 

Le Cerveau d'Hugo - YouTube

Dans “Le Cerveau d'Hugo”, les autistes ont la parole - Télévision ...

Le Cerveau d'Hugo : citoyen actifLa fabrique du cerveau | : citoyen actifcitoyen actif - documentaires

Hyperconnectés : le cerveau en surcharge - l'indigné

26 mars 2018

A la recherche d’un nouvel ordre mondial

n

A la recherche d’un nouvel ordre mondial

Dans un essai géopolitique, Thierry de Montbrial, président de l’Institut français des relations internationales (IFRI), ausculte les enjeux de gouvernance d’un monde de plus en plus mouvant Par 

 
« Vivre le temps des troubles », de Thierry de Montbrial, Albin Michel, 170 p., 15 euros

 

Déchiffrer un monde en train de basculer et analyser les nouveaux défis qui se posent à une gouvernance mondiale encore balbutiante : tel est l’objectif pour le moins ambitieux de Thierry de Montbrial dans un essai ramassé et alerte qui veut penser à nouveau la longue durée. Il revendique « sa conception du présent comme l’intersection d’un futur déjà là et d’un passé encore là » en réaction à un air du temps obsédé par l’instantanéité et qui, trop souvent, tend « à surestimer les changements à court terme et sous-estimer ceux à long terme ».

 

 

Comprendre le monde #15 - Invité Bertrand Badie - "Quel ordre mondial?"

Polytechnicien et ingénieur des Mines, docteur en économie formé à Berkeley, le fondateur et aujourd’hui président de l’Institut français des relations internationales (IFRI) a, parmi les grands spécialistes des relations internationales, un parcours original qui le sensibilise aux effets des grandes innovations technologiques.

 

Qu’il s’agisse des enjeux liés au dérèglement climatique dans un univers entré dans « l’anthropocène », selon l’expression du chimiste néerlandais et Prix Nobel Paul Crutzen – pour définir une nouvelle ère géologique dominée par l’action de l’homme –, ou qu’il s’agisse des potentialités démiurgiques ouvertes par l’intelligence artificielle, il est à même d’en comprendre les enjeux et surtout de les expliquer clairement sans irénisme ni catastrophisme.

« L’utopie de la mondialisation libérale »

Les « temps des troubles », expression évoquant les empires finissants, sont toujours difficilement déchiffrables. Le vieux monde est en train de mourir mais le nouveau n’est pas encore né. D’où la tentation du repli vers l’identitaire. « L’utopie de la mondialisation libérale qui a succédé au rêve du socialisme intégral a encore plus rapidement fait long feu », note Thierry de Montbrial. Citant Paul Valéry, il n’est guère tendre pour les effets d’une Histoire mythifiée qui « enivre les peuples, leur engendre de faux souvenirs

The duo's slapstick image masks the fear of "darkies", as some xenophobes call Central Asians and other Muslims, said Sandjar Yanyshev, a Moscow-based, Uzbekistan-born essayist and poet. Their skin is dark, their culture is a riddle, their presence in Russia fills some locals with fear, and the fastest way to overcome this fear is to make fun of it, he said.

"What's funny is not dangerous," Yanyshev told Al Jazeera.

Millions of Central Asians - mostly from Uzbekistan, Tajikistan and Kyrgyzstan - work in Russia, usually in low-paid, menial jobs. They face widespread xenophobia: Some 27 percent of Russians feel "irritation, dislike or fear" towards Central Asians, and almost one in five Russians thinks that their presence in Russia has to be "limited", according to a survey by the Levada polling agency conducted in July.

Espion russe empoisonné : plusieurs pays annoncent une rafale de sanctions contre la Russie

Diplomatie.

 Ce lundi, plusieurs pays de l'OTAN dont les États-Unis et quatorze membres de l'Union européenne ont décidé d'expulser des diplomates russes de leur pays. Cette décision fait suite à l'empoisonnement au Royaume-Uni d'un ex-espion russe attribué à Moscou.

» Affaire Skripal : une dizaine de pays expulsent des diplomates russes

Plusieurs pays viennent d'annoncer, presque simultanément, avoir pris des mesures contre la Russie en réplique à l'empoisonnement d'un ex-espion russe en Grande-Bretagne. Voici un résumé de ces annonces :

- La France expulse quatre diplomates russes.

- L'Allemagne a expulsé quatre diplomates russes.

- Les Etats-Unis ont annoncé qu'ils expulsaient 60 «espions»russes et qu'ils vont fermer le consulat russe de Seattle.

- Ces autres pays ont annoncé l'expulsion de diplomates russes : l'Ukraine, le Danemark, la République tchèque, la Pologne, la Lituanie, l'Italie, le Canada.

L'Allemagne a expulsé quatre diplomates russes en lien avec l'affaire Skripal, l'ex-agent double russe empoisonné en Grande-Bretagne, rapporte aujourd'hui le journal Süddeutsche Zeitung.

L'Islande annonce un boycott diplomatique du Mondial 2018 en Russie

L'Islande a annoncé lundi un boycott diplomatique de la Coupe du monde de football, organisée du 14 juin au 15 juillet prochain en Russie, en soutien au Royaume-Uni qui n'enverra pas d'officiels en Russie en pleine affaire Skripal. «Parmi les mesures prises par l'Islande, il y a le report de tout dialogue bilatéral de haut-niveau avec les autorités russes. Par conséquent, les responsables islandais n'assisteront pas à la Coupe du monde de la FIFA en Russie cet été», indique le ministère des Affaires étrangères via un communiqué dans lequel le gouvernement islandais exhorte les autorités russes à donner des «réponses claires» au Royaume-Uni. L'ambassadeur russe en Islande a été informé de cette décision plus tôt dans la journée. Les Islandais disputeront le Mondial dans le groupe D avec l'Argentine, la Croatie et le Nigeria. 

» LIRE AUSSI - Affaire Skripal : l'UE durcit le ton et rappelle son ambassadeur basé en Russie

Moscou rejette toute responsabilité dans l'attaque dont ont été victimes le 4 mars à Salisbury, dans le sud de l'Angleterre, Sergueï Skripal et sa fille. Les autorités britanniques ont expulsé 23 Russes en riposte et Moscou a, au titre de mesures de réciprocité, a expulsé le même nombre de Britanniques.

Dans le cadre de ces cyberattaques, les hackers qui visaient les banques avaient entre autres réussi à donner pour instruction à des distributeurs automatiques bancaires d'éjecter des billets à des heures précises.

 

Cyberattaques: un suspect arrêté en Espagne

Europol a annoncé aujourd'hui que la police espagnole avait arrêté une personne soupçonnée d'être le cerveau de cyberattaques qui ont visé des banques et causé un préjudice total évalué aux alentours d'un milliard d'euros. Le suspect des attaques baptisées "Carbanak" et "Cobalt" a été appréhendé à Alicante, dans le sud de l'Espagne, à la suite d'une coopération entre la police espagnole et les polices de plusieurs autres pays.

» LIRE AUSSI - L'État lance une plateforme pour aider les victimes de cyberattaques

 

Pologne: un haut-responsable soupçonné d'espionnage interpellé

Le contre-espionnage polonais (ABW) a annoncé aujourd'hui l'interpellation d'un fonctionnaire ministériel qu'il accuse d'avoir fourni à la partie russe des informations sur la position de Varsovie au sujet du gazoduc Nord Stream 2, qui doit relier la Russie à l'Allemagne en contournant la Pologne.

» LIRE AUSSI - Nord Stream 2, la nouvelle guerre froide du gaz

"Selon les informations d'ABW, Marek W. (la loi polonaise interdit dans ce cas de figure de donner le nom complet, ndlr) entretenait des contacts avec les officiers des services secrets de la Fédération de Russie et leur transmettait des informations concernant des investissements importants du point de vue des intérêts de la République de Pologne", notamment à propos de Nord Stream 2, a déclaré Stanislaw Zaryn, le porte-parole d'ABW, à l'agence polonaise de presse PAP.

Selon les médias polonais, le fonctionnaire en question travaillait au ministère de l'Energie. M. Zaryn a déclaré qu'il s'occupait de projets stratégiques pour les infrastructures énergétiques polonaises et des demandes de fonds européens pour la diversification de l'approvisionnement en gaz (actuellement encore assuré en bonne partie par le groupe russe Gazprom).

» LIRE AUSSI - L'Europe navigue entre les intérêts gaziers russes et américains

Marek M., interpellé le 23 mars, a été mis en détention provisoire pour trois mois. Il risque jusqu'à dix ans de prison. La Pologne est fermement opposée au projet Nord Stream 2, ce gazoduc devant éviter, via la mer Baltique, les territoires de l'Ukraine et de la Pologne, par lesquels transite actuellement le gaz russe. Selon Varsovie, ce projet est politique et destiné à augmenter les moyens de pression de Moscou sur l'Europe de l'Est.

Ryad menace l'Iran après des tirs de missiles de rebelles yéménites

Les rebelles houthistes du Yémen tirent une salve de missiles sur Riyad 11

 

Sept projectiles ont été tirés dans la nuit de dimanche à lundi, peu avant un vaste rassemblement de soutien à l’effort de guerre dans la capitale yéménite. Cette salve d’une ampleur inédite est déclenchée trois ans jour pour jour après le début de l’intervention militaire saoudienne dans le pays

L'Arabie saoudite a mis en cause aujourd'hui l'Iran après le tir de missiles balistiques par les rebelles yéménites sur le territoire saoudien, menaçant Téhéran d'une riposte.

"Nous nous réservons le droit de riposter contre l'Iran en temps et lieu", a prévenu Turki al-Malki, le porte-parole saoudien de la coalition militaire dirigée par l'Arabie saoudite qui intervient au Yémen contre les rebelles yéménites Houthis soutenus par Téhéran.

 L’Iran est également accusé d’avoir aidé les rebelles à fabriquer des armes plus discrètes, mais efficaces, contre les forces yéménites, sur lesquelles s’appuie la coalition au sol. Dans un rapport rendu public lundi, l’organisation indépendante Conflict Armament Research, notamment financée par les Emirats arabes unis (membres de la coalition saoudienne) et par l’Union européenne, analyse ainsi un type d’engin explosif improvisé découvert dans la région de Mokha, dans le sud-ouest du Yémen, après sa reprise par la coalition. Camouflé en pierre et destiné à exploser en bord de route, au passage d’un véhicule milaitaire, cet engin se rapproche d’armes utilisées par le passé par le Hezbollah dans le sud du Liban, ainsi que par des groupes armés chiites, alliés de l’Iran, luttant contre la présence américaine en Irak dans les années 2000.

Bahreïn, un petit royaume dans l’étau chiite-sunnite LE MONDE | 26.03.2018 | Par 

 


En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/proche-orient/visuel/2018/03/26/bahrein-un-petit-royaume-dans-l-etau-chiite-sunnite_5276707_3218.html#BGi5tmTlXJsSUKm1.99

 

 

Voir aussi

 

Posté par drazic754 à 20:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

25 mars 2018

« Mai 68, les coulisses de la révolte »

Mai 68 , Mai 2018..

Un gout de revenez y, de reprenez- en? 

 [BA] Mai 68, les coulisses de la révolte - 25/03/2018 - Video Dailymotion

 « Y’a pas un leader, y’a pas un mot d’ordre, c’est un bordel d’enfer ».
« J’étais à la Sorbonne avec François Truffaut, avec Godard ».
« Et Sartre me demande, alors la révolution ? Et je lui dis, mais non ! »
« Je suis allé à l’Odéon qui avait été envahi en quelque sorte ».
« Tout à coup grand père s’adresse à nous, et nous dit, vous les jeunes vous voulez quoi dans cette affaire ? »
Ils l’ont vécu, ils le racontent.


« Mai 68, les coulisses de la révolte » dimanche 25 mars à 20h50, sur France 5  

Mai 68, les coulisses d'une révolte à 20h55 dimanche sur France 5 ... : 1er mai 68 chronologie des événements - archive vidéo INA

 

Jean-Marc Garnier "Der Schoß ist fruchtbar noch, aus dem das kroch" ! Berthold Brecht. (Le ventre est encore fécond d'où est sorti la bête immonde). Pour un œil les deux yeux, pour une dent toute le gueule, puisqu'il n'y a que ça qu'ils comprennent.
L’occupation de l’université de Tolbiac attaqué par un groupe d’extrême droite ! 
https://paris-luttes.info/folle-semaine-dans-les-universite…
Environ 25 personnes casquées et équipées de fumigènes, casques et barres de fers ont tenté d’attaquer l’occupation nocturne de l’université Paris 1. Des échanges de coups ont été à déplorer. Un facho se serait fait arrêté par ses amis les flics. Pas de blessés du coté des occupants mais un appel à venir rejoindre l’occupation plus massivement encore. Les fachos jouent les soutiens de la bourgeoisie mais on tiendra bon ! #NonAlaSelection
C'est sûrement la "cocarde"
https://m.facebook.com/cocardeetudiante/

Six personnes ont été interpellées et placées en garde à vue après des échauffourées devant la faculté parisienne de Tolbiac déclenchées par des jeunes casqués qui ont lancé des projectiles contre des étudiants occupant ce site, a-t-on appris de source policière.

» Lire aussi - La «conférence de presse» surréaliste des étudiants bloqueurs de Tolbiac

Ces échauffourées, qui ont duré moins de 15 minutes et n'ont pas fait de blessé, ont eu lieu peu après 23h, selon cette source policière et la présidence de l'université de Paris-1 Panthéon Sorbonne. Depuis fin mars, le site de Tolbiac est bloqué par des opposants à la loi sur l'accès à l'enseignement supérieur.

"Entre 20 et 30 personnes anti-blocage se sont présentées devant le centre Tolbiac-Pierre-Mendès-France, avec des bâtons, des battes de base-ball et des fumigènes", a expliqué à l'AFP un responsable de l'université. "Ils ont lancé des bouteilles en verre et des fumigènes dans le centre dont les grilles étaient fermées", a poursuivi cette source. "Beaucoup d'étudiants et d'étudiantes ont été choqués par cette situation".

"L'université condamne très fermement ces actes de violence venus de l'extérieur et regrette la situation au site Pierre-Mendès-France qui dépasse le cadre d'une mobilisation étudiante classique", a dit la présidence de l'université, qui se dit "très inquiète".

Environ 300 personnes se trouvaient hier soir sur le site de Tolbiac, selon cet étudiant et la présidence. Cette faculté a voté mardi en assemblée générale le "blocage illimité" dans le cadre du mouvement contre la loi sur l'entrée à l'université, accusée par ses opposants d'instaurer un système de sélection. Selon la présidence, ces 300 personnes ne sont cependant pas toutes des étudiants de Paris-1: "certaines viennent d'autres universités, voire ne seraient pas étudiants".

Au fil des célébrations, toute une mythologie s’est bâtie autour des « événements » de mai-juin 1968. Le point sur les nuances et rectifications que la recherche a apporté depuis une dizaine d’années. #Abonnés

#PARIS Manifestation de soutien avec les sans papiers au départ du metro La Chappelle

L’image contient peut-être : une personne ou plus et plein air

 la photo de Les Enragés.

Posté par drazic754 à 14:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 mars 2018

Cuba, l'histoire secrète

n

 

Cuba, l'histoire secrète

Cuba, l'histoire secrète

Du guérillero inspiré à l'orateur infatigable, du leader des non-alignés à l'homme stipendié par les Soviétiques, de l'opposant à la société de consommation au nabab possédant des dizaines de propriétés, une île privée et un yacht : bien des visages différents se sont succédé sous la barbe mythique de Fidel Castro, qui a régné sur le destin de Cuba durant 60 ans. A l'heure du rapprochement historique entre Barack Obama et Raúl Castro, retour sur l'histoire mouvementée de cette île qui, en 1959, a pris son destin en main pour devenir le premier pays communiste d'Amérique latine, un défi pour son voisin étasunien. 

En 1945, depuis que les parrains américains ont trouvé refuge dans l'île, la mafia règne à Cuba. Alors que le dictateur Batista fête la fin de la Seconde Guerre mondiale aux Etats-Unis, Fidel Castro, lui, entame des études universitaires de droit pour devenir avocat. Grâce à des témoignages rares ou exclusifs et à de nombreuses archives, Cuba, l'histoire secrète retrace l'arrivée au pouvoir de Castro et le parcours unique du Líder Maximo, les heures sombres comme les succès face aux Etats-Unis, de la baie des Cochons à la poignée de mains entre Raul Castro, le successeur de son frère, et Barack Obama.

Filmés à Cuba et à Miami, des acteurs de premier rang retracent l'ère prérévolutionnaire puis soixante années de castrisme, mêlant petite et grande histoires, marquées par une succession de drames et d'exactions. Le casting est exceptionnel : de Cynthia Duncan, petite-fille du mafieux Meyer Lansky, à Marita Lorenz, ex-maîtresse de Castro retournée par les Américains pour tenter d'empoisonner son ancien amant, des frères d'armes de Fidel aux espions de tous bords en passant par les conseillers de Kennedy, tous passent à table. Dans la dernière partie, essentielle, consacrée à l'exercice du pouvoir par Raul Castro et au dégel récent de Cuba, des opposants au régime ou encore Carlos Calvo, ex-garde du corps de Fidel, lèvent le voile sur les derniers scandales et secrets qui agitent l'île. Un récit haletant.

 

Cuba L'histoire Secrète - YouTube

Samedi 24 17:00 - 18:30 

Cuba, l'histoire secrète

Documentaire

Réalisé en 2016 par Emmanuel Amara

Fiche programme

Posté par drazic754 à 17:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

22 mars 2018

Sarkozy-Kadhafi : Soupçons de financement libyen

L’image contient peut-être : 1 personne, barbe et texte

 

« Y’a un truc qu’on est sûr quand on est ministre, c’est qu’on retournera pas à l’école, tandis qu’en prison, faut voir ! »

Un homme politique, c'est quelqu'un qui s'occupe d'abord de sa carrière. Et une fois qu'il occupe un poste important, il commence a mettre de l'argent de coté. il commence a magouiller dans des affaires de gouvernement avec de tiers personne , homme de paille qu'on appel. Et ils se mettent le pognon de coté parce que cela ne dure pas homme politique. Mais il récupère l'argent après. Bien mal acquis ne profite qu'après. Mais les hommes politiques sont tellement.... Il y en a pour briller en société. C'est a dire que s'est une profession ou il faut mieux avoir des relations que des remords. Il parait qu'homme politique, c'est très facile de travailler, le plus est de dormir les yeux ouverts. Parce qu'il y en a qui ont une conscience. Et moi, j'ai remarqué, je ne sais pas si vous avez remarqué; mais les salauds sont toujours puni à la fin au cinéma. Tandis qu'à la télé, c'est tout les jours les même. Moi je le sais, car j'en ai vu un au marché. Il ne va pas payer ses courses. Il vient serrer les mains et la cuillère pour être élu. Et ouais, lorsqu'il vient te serrer la main, tu as intérêt a recompter tes doigts. Il n'est pas voleur le mec. Moi les hommes politiques, j'appel cela les timbres. De face il vous sourit - ils sont figés  - Mais si jamais vous leur passait la main dans le dos, alors là cela cole. 

Coluche

Corée du Sud

L'EX - LEADER EN PRISON ?

Un ancien président recherché. La justice sud coréenne à émis hier un mandat d'arrêt contre Lee Myung-Bak. A la tête du pays entre 2008 et 2013, il est le dernier d'une série de dirigeants de Corée du Sud, impliqués dans une enquête criminelle pour des pots-de-vins de plusieurs millions de dollars. A 76 ans, lex-chef de l'Etat est en autres accusé d'avoir soudoyé par le groupe Samsung en 2009, pour obtenir la grâce présidentielle de son PDG, condamné pour évasion fiscale. Lee risque jusqu'à 40 ans de prison.

Brésil: rejet d'un appel de Lula menacé par la prison

Une cour d'appel a rejeté aujourd'hui le dernier recours ouvert à l'ancien président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva condamné pour corruption, une décision qui ouvre en théorie la voie à sa possible incarceration. La Cour suprême du Brésil doit rendre un arrêt le 4 avril dans lequel elle dira si elle accepte la demande des avocats de Lula d'épuiser toutes les procédures d'appel avant qu'il commence à purger sa peine.

Dans un arrêt de 2016, la haute juridiction avait estimé qu'un accusé devait commencer à purger sa peine après la confirmation du premier appel. Plusieurs juges de la Cour suprême semblent enclins à revenir sur cette jurisprudence. Quelle que soit la décision de la Cour suprême, Lula qui reste l'homme politique le plus populaire du Brésil ne pourra pas se présenter à une élection présidentielle en raison de sa condamnation pour avoir reçu illégalement un appartement sur le front de mer de la part d'un promoteur immobilier.

L'ancien dirigeant est poursuivi dans six autres affaires de corruption que ses partisans dénoncent comme un complot politique.

LIRE AUSSI :

» Brésil : rejet d'un recours de Lula, qui se rapproche de la prison» Brésil: l'avenir incertain de Lula, jugé en appel pour corruption

Benyamin Netanyahou à nouveau interrogé dans une affaire de corruption présumée

Israël.

Les policiers israéliens se sont rendus lundi matin à la résidence du Premier ministre Benyamin Nétanyahou à Jérusalem pour l'interroger dans l'une des enquêtes pour corruption présumée menaçant son long règne. Il est interrogé dans l'affaire dite «Bezeq», du nom du plus important groupe israélien de télécommunications, et doit être confronté pour la première fois aux informations fournies aux policiers par un témoin clé, Nir Hefetz, l'un de ses hommes de confiance, selon les médias israéliens.

Son épouse, Sara, un de ses fils, Yair, ainsi que le principal actionnaire de Bezeq, Shaul Elovitch, et l'épouse de ce dernier, Iris, doivent aussi être interrogés. La police cherche à savoir si les Nétanyahou ont cherché à s'assurer une couverture propice de la part du site d'information Walla en contrepartie de faveurs gouvernementales qui pourraient avoir rapporté des centaines de millions de dollars à Bezeq, selon la presse. Walla est la propriété de Shaul Elovitch. C'est la neuvième fois que Nétanyahou est interrogé dans les différentes affaires le concernant directement ou indirectement.

En France

Emplois fictifs: David Rachline sera auditionné par la PJ de Lille

FN.

David Rachline a confirmé, sur France Bleu Provence ce matin, qu'il sera auditionné par la police judiciaire de Lille sur des soupçons d'emplois fictifs au conseil régional du Nord-Pas-de-Calais entre 2010 et 2015. Le maire de Fréjus et responsable de la communication du Front National a affirmé à la radio qu'il a bien travaillé dans ce conseil régional «deux mois, il y a quasiment 10 ans maintenant».

Bien qu'il siégeait au conseil régional de Provence-Alpes-Côte d'Azur et au conseil municipal de Fréjus, l'édile affirme avoir «mené sur place une action et un travail tout à fait pertinents». Concernant la distance Sud (obligations locales) et Nord-Pas-de-Calais (obligations nationales), Racheline s'explique: «L'avion et le TGV existent. Il y a beaucoup de gens qui travaillent à distance. Cela ne surprendra pas grand monde que je travaillais déjà à l'époque avec un certain nombre de dirigeants du Front National». Pour l'élu frontiste, cette affaire «visait surtout à (nous) déstabiliser pendant la campagne présidentielle».

Nicolas Sarkozy s'est défendu au 20h de TF1 suite à sa mise en examen dans l'affaire Khadafi. La décharge dans l'océan pacifique ferait désormais trois fois la taille de la France. Mais aussi des brèves. 

Financement libyen : fin de la garde à vue de Nicolas Sarkozy

La garde à vue de Nicolas Sarkozy s'est achevée ce mercredi en fin de journée à Nanterre (Hauts-de-Seine), où se sont rendus les juges en vue d'une possible mise en examen, a-t-on appris de source proche du dossier.

L'ex-président était entendu depuis hier en début de journée, dans des locaux de la police judiciaire, dans le cadre de l'enquête sur le financement de la campagne présidentielle de 2007. 

À LIRE : Soupçons de financement libyen : fin de la garde à vue de Nicolas Sarkozy 

Du premier au dernier jour du quinquennat de Nicolas Sarkozy a plané l'ombre de l'homme politique libyen Muammar Kadhafi. Grâce à des images inédites et aux témoignages des acteurs de cette histoire, tant du côté libyen que français, le documentaire revient sur la relation hors norme qui s'est établie entre Kadhafi et l'ancien président de la République, et permet de comprendre ce qui s'est véritablement joué entre le dictateur et l'ex-chef de l'Etat français. Une histoire qui apporte un éclairage nouveau sur la personnalité de l'un et de l'autre, mais aussi sur leur exercice du pouvoir.

Fabrice Arfi et Karl Laske, journalistes à Médiapart, publient une synthèse de leurs six années d'enquête sur le financement libyen de la campagne de Nicolas Sarkozy.

 

Explication de l'Affaire Sarkozy-KadhafiSarkozy et l'argent de Kadhafi : comment certains médias ont étouffé l'affaire

La campagne présidentielle victorieuse de Nicolas Sarkozy en 20007 a t'elle profitait de l'argent libyens? L'ex chef de l'Etat a été placé en garde a vue mardi, et à ce jour pour la première fois dans ce dossier depuis 5 ans. Il est en effet entendu par les policiers de l'Office Centrale de la lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales ( OCL-CIFF)., à Nanterre ( Haut de Seine). A l'issue de sa garde a vue, susceptible de durer jusqu'à quarante-huit heures, il peut être remis en liberté, présenté à un juge en vue d'une éventuelle mise en examen ou convoqué ultérieurement. Le député européen Brice Hortefeux, un très proche de qui fut ministre de l'intérieur pendant le quiquennat Sarkozy ( 2002 - 2012) , était pour sa part entendu, mardi en audition libre.

Soupçons de financement libyen: Nicolas Sarkozy en ... - DailymotionSoupçons de financement libyen: Nicolas Sarkozy en garde à vue (2/2)

Cette nouvelle étape marque un coup d'accélérateur dans se dossier tentaculaire instruit par des magistrats du pole financier. Les juges s'intéressent à des flux financiers impliquant les protagonistes liés aux régime de l'ancien dictateur libyen Mouammar Kadhafi. D'anciens dignitaires de Tripoli et l'intermédiaire franco-libanais Ziad Takieddine ont évoqué la thèse de versement au profit de la campagne de Nicolas Sarkozy. D'autre responsables de ce pays les ont démentis, et l'ex chef de l'Etat a toujours rejeté ces accusations.

 

Sarkozy-Kadhafi : Soupçons de financement libyen - Le Documentaire choc , Sarkozy-Kadhafi : Soupçons de financement libyen

Kadhafi-Sarkosy : Liaisons dangereuses ?

Un rapport, commandé par Amnesty International et ACAT, estime que la France pourrait violer ses engagements internationaux.

COMPTE RENDU Yémen : des ONG s’interrogent sur les conséquences de vente d’armes de la France à l’Arabie saoudite 6 

Coluche - vision des politiques 30 ans déjà ! - YouTubeColuche sur la politique... un discours d'actualité !!! - YouTube

24/03/2018 Sarkozy-Kadhafi : Soupçons de financement libyen

Notre dossier: l'argent libyen de Sarkozy | Mediapart

Françafrique : L'argent roi on Vimeo : Françafrique 3 L'argent roi 1 - Video DailymotionRésister à l'argent-roi - Le MondeLa culture de l'argent roi. - France CultureCapitalisme : Le triomphe de l'argent roi - citoyen actif - 20minutes-blogs

ghettos du ghota : citoyen actifDans les ghettos du gotha – Titre du SiteLe pouvoir - Enkolo

La défense Sarkozy - Le Journal de 17h17

La France a-t-elle outrepassé le mandat de l’ONU ?